Quelle est la quantité de plomb dans l'eau du robinet en France ?

Plomb eau

Le plomb est un métal hautement toxique pour l'homme et sa consommation a des conséquences grave sur la santé. Sa présence dans l'eau est aujourd'hui réduite grâce à l'interdiction d'ajout de plomb dans la peinture et les carburants. De nombreuses maisons sont cependant encore équipés de canalisations en plomb. À noter que des aides financières sont accordés par l'État pour des travaux de rénovation.


🚰 Pourquoi retrouve-t-on du plomb dans l’eau du robinet ?

Qu’est-ce que le plomb ?

Le plomb est un métal noir / gris pouvant présenter des nuances de bleu. Il s'agit d'un métal connu depuis des milliers d'années, dont certaines traces ont d'ailleurs été retrouvées sur des tombes ou dépouilles de la période préhistorique. Anciennement utilisé pour la construction de canalisations, de toitures, ou même présent dans les peintures, l'utilisation du plomb est aujourd'hui strictement réglementée dû à sa nocivité. De nos jours, le plomb sert notamment à la construction de batteries de voitures ou à des munitions d'armes.

Le plomb est très toxique, ce dont les hommes de l'Antiquité étaient déjà conscients. Même en cas de faible exposition, le plomb présente des risques cancérogènes, c'est d'ailleurs pour cela que son utilisation dans les canalisations intérieures des logements est définitivement arrêtée à la fin des années 40. Il s'agissait, en effet, d'un risque bien présent pour la potabilité de l'eau et par conséquent la santé des usagers. On emploie ainsi l'expression « saturnisme » pour désigner l'ensemble des maladies causées par une intoxication au plomb, Saturne étant le symbole du plomb dans l'alchimie. Le plomb n'est pas naturellement présent dans les cours d'eau et les nappes phréatiques. Sa présence est ainsi liée à la production industrielle et non un résultat du cycle de l'eau.

La construction de canalisations en plomb

La principale cause de la présence de plomb dans l'eau du robinet est dû aux constructions de canalisations en plomb. Le plomb est presque utilisé automatiquement jusque dans les années 1950 (pour les canalisations intérieures), et dans une moindre mesure jusque dans les années 1990 (dans les canalisations publiques). Il sert notamment aux branchements publics, mais aussi aux raccordements des maisons. Aussi, les alliages de cuivre et laiton ainsi que d'autres types de soudures favorisent la présence de plomb dans l'eau.

Combien de logements sont encore approvisionnés avec des canalisations en plomb ? Selon un rapport de février 2013, du conseil général de l'environnement, 7,5 millions d'habitations auraient encore des canalisations en plomb (représentant 22% des logements environ, à ce moment là). En effet, de nombreux Français occupent des logements construits avant 1949. Notons que, au moment de la réalisation de l'étude, parmi ces 7,5 millions de logements, environ 6 % ne respecteraient pas la limite réglementaire de 10 µg/l. Pour savoir si les canalisations de sa maison sont en plomb, il y a plusieurs moyens de vérifier comme regarder si la couleur des canalisations est grise.

L’évolution de la règlementation

Le taux maximal de plomb dans l'eau du robinet est de 10 µG/l depuis décembre 2013. Ce taux était de 25 μg/l depuis 2003 et 50 μg/l avant 2003. L'abaissement de ce taux est destiné à protéger les personnes les plus vulnérables, notamment les nourrissons et les femmes enceintes.

  1. Pour la peinture : la céruse ou hydroxycarbonate de plomb est utilisée dans les peintures jusqu'au 20ᵉ siècle. Son interdiction est progressive et aboutit en 1948 lors de la refonte du Code du travail. Certains logements construits avant 1949 et surtout avant 1915 peuvent cependant être recouverts de peinture fabriquée à l'aide de plomb.
  2. De manière générale : le plomb ne peut être utilisé que pour des cas de grande nécessité, et cela, avec l'accord des pouvoirs publics au préalable depuis 1963.
  3. Pour les canalisations : la construction de canalisations en plomb, qu'elles soient publiques ou privées, est interdite par un décret en 1995. Un autre arrêté achève cet objectif en empêchant l'utilisation de plomb dans les soudures.
  4. Dans les carburants : c'est d'abord une directive européenne qui interdit l'emploi de plomb dans la fabrication d'essence en 1998. L'adoption de cette mesure en France est définitive en 2000.

Les mesures prises sont-elles efficaces ? L'ensemble de ces mesures permet une réduction significative de la quantité de plomb dans l'eau. Entre 1990 et 2002, on observe une baisse de moitié du taux de plomb dans le sang de la population française d'après le Cieau (Centre d'information sur l'eau).

🧪 Quel est le dosage du plomb dans mon eau ?

Les analyses du plomb dans l’eau en France

La quantité de plomb est très limitée en France. Sur l'ensemble du territoire, la réglementation impose un seuil inférieur à 10 µg par litre dans l'eau depuis 2013. Ce seuil est largement respecté et lorsqu'il est dépassé, des mesures temporaires de restriction d'eau sont prises localement comme cela a été le cas à Antibes durant l'été 2021. En 2012, sur l'ensemble des contrôles réalisés, moins de 5 % des prélèvements dépasse la norme de 10 µg/L de plomb dans l'eau. Il est difficile de trouver un chiffre qui résume la moyenne française de teneur en plomb. En effet, lorsqu'un prélèvement est réalisé, celui-ci n'est représentatif que localement et ne reflète pas la qualité de l'eau sur l'ensemble du réseau.

Bon à savoir : il est possible de connaître la quantité de plomb dans l'eau de sa commune en se rendant sur le site du ministère de la Santé. Sur ce site, de nombreuses informations aussi sont disponibles sur la potabilité de l'eau, la dureté et la quantité de chlore ou encore le magnésium dans l'eau. Les fournisseurs de chaque commune sont tenus de rendre accessible des données sur la qualité de l'eau distribuée.

Qui surveille la qualité de l'eau en France ?

Les agences régionales de santé (ARS) sont responsables du contrôle de la qualité de l'eau. Pour être potable, l'eau doit respecter de nombreux seuils fixés par le Code de la santé publique. L'eau ne doit pas dépasser certaines normes pour la présence de nitrates, chlore, plomb et plusieurs autres micro-organismes. Pour faire un diagnostic du plomb dans l'eau, des prélèvements sont effectués depuis les robinets dans les domiciles des habitants. Les tests se réalisent à des heures d'activité et sans traitement supplémentaire au préalable.

Comment savoir si l’eau de ma maison contient du plomb ?

Pour les personnes habitants dans des maisons, spécifiquement dans celles construites avant les années 1970, le raccordement eau au réseau public est sûrement une canalisation en plomb. Ce type de canalisation constitue la première cause de la présence de plomb dans l'eau du robinet. Ces conduits sont de couleur grise. Afin de savoir si le tuyau est en plomb, il faut gratter celui-ci avec une pièce. Si l'on observe une marque couleur métallique, alors la canalisation est bien en plomb.

🧑🏽‍⚕️ Le plomb est-il un grand danger pour la santé ?

Les effets du plomb sur la santé

Le plomb est particulièrement toxique et s'infiltre dans le corps soit par inhalation, soit par ingestion. Selon la quantité de plomb, les troubles sont plus ou moins grave, réversibles ou non et parfois mortelles. Voici les différentes conséquences du plomb sur la santé :

  • Des troubles réversibles : anémie, problèmes de digestion, coliques, etc ;
  • Des troubles irréversibles : encéphalopathies, système nerveux endommagé, décès ;
  • Des effets divers : baisse de la fertilité, reins, augmentation de la pression artérielle, dépression, troubles paniques.

Les nourrissons et les femmes enceintes particulièrement vulnérables

Le plomb est fortement néfaste pour tous. Toutefois, les enfants et les femmes enceintes sont plus sensibles que le reste de la population.

  1. Enfants : les enfants, surtout en dessous de 6 ans, sont les plus vulnérables. En effet, les plus jeunes ont tendance à mâchouiller et goûter les objets autour d'eux, avalant ainsi des poussières. Les poussières peuvent être des résidus de peinture et de terre contenant du plomb. De plus, pour la même quantité de plomb absorbé, les répercussions sont plus lourdes pour les enfants. Le cerveau des enfants est encore en développement pendant de nombreuses années. C'est pourquoi, l'ingestion de plomb peut causer des retards de croissance, des troubles de l'attention, des difficultés intellectuelles ou encore un sommeil détérioré.
  2. Femmes enceintes : le plomb ingéré par les femmes enceintes durant ou avant la grossesse se transmet au fœtus par le sang et le lait maternel. Le plomb peut aussi être à l'origine de malformations chez l'enfant et d'avortements.

Plomb dans le sang : quand faut-il consulter ?

Lorsque la plombémie (taux de plomb dans le sang) est supérieur ou égale à 50 µg/l, le seuil de danger est alors atteint. Cependant, les scientifiques alertent sur les conséquences, même pour des quantités inférieures à 50 µg par litre de sang. Il n'y aurait donc pas de seuil maximal à ne pas dépasser. Une dose infime peut avoir des résultats sur l'organisme. Par ailleurs, le plomb reste longuement dans le corps après son ingestion, de 15 à 20 ans environ.

Dans les cas suivants, il est conseillé de consulter un médecin :

  • Les personnes travaillant dans l'industrie métallurgique, dans la fabrication de verre, de peinture ou de bijoux.
  • Les habitants de lieux proches d'usines, ou de logements construits avant 1949 avec des canalisations et des peintures en plomb.
  • Si les proches, amis et famille souffrent de troubles de saturnisme.
  • Les enfants qui jouent avec les écailles de peinture et les mettent dans la bouche.
  • Les personnes nouvellement arrivées en France peuvent avoir été intoxiqués au plomb avant de s'installer.
  • Les passionnés de poterie, de céramique, ou les tireurs sportifs peuvent ingérer du plomb durant leurs activités.

Le dépistage et les traitements éventuels causés par une intoxication au plomb sont intégralement remboursés par la Sécurité sociale pour les mineurs et les femmes enceintes.

🌊 Comment éliminer le plomb dans l’eau ?

Les travaux sur les canalisations

La seule solution pour réduire la quantité de plomb dans l'eau durablement est de remplacer ou rénover les anciennes canalisations en plomb. Des nombreux programmes de rénovation et de remplacement des canalisations en eau sont menés en France. D'après le ministère de la Santé et de l'Environnement, 5 milliards d'euros ont été dépensés en 15 ans pour un total de 2,7 millions de canalisations en plomb du réseau de distribution d'eau public. Ces travaux servent aussi à réduire les fuites d'eau, qui causent des pertes importantes. En 2013, il demeure encore 1,2 million de tuyaux en plomb en France, ce qui représente moins de 5 % de l'ensemble du réseau public.

Pour les raccordements privés, il est de la responsabilité des propriétaires de remplacer les canalisations. Si ces travaux ont un coût, ils peuvent être subventionnés et sont absolument indispensables.

Quelles sont les aides financières pour le remplacement d'anciennes canalisations en plomb pour les particuliers ? Les travaux de mise en conformité des canalisations en plomb privées et communes sont éligibles à une aide financière de la part de l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat). Néanmoins, une condition à remplir pour le financement est que l'eau soit destinée à un usage de boisson ou de cuisine. Certaines collectivités territoriales subventionnent également les travaux. Le prix revient en moyenne à 1 000 euros pour ce type de rénovation.

Les solutions pour filtrer le plomb à la maison

En dehors des travaux de rénovation des canalisations, quelques solutions simples permettent de se protéger du plomb dans l'eau.

  • En cas de doute sur les canalisations, il est conseillé de laisser couler l'eau environ deux minutes avant de la consommer. Cette eau peut être utilisée sans problème pour des usages autres que la boisson ou la consommation comme la vaisselle ou le nettoyage.
  • Certains cosmétiques traditionnels comme le surma, le tiro ou le khôl peuvent contenir du plomb, de même que des remèdes issus de médecines traditionnelles. Il convient d'être prudent et de se renseigner sur les ingrédients de ces produits.
  • Les céramiques artisanales et autres poteries sont parfois réalisées avec du plomb. Il vaut mieux être vigilant si ces plats sont utilisés pour la cuisine et non pour la décoration.
  • Le plomb est plus facilement soluble dans l'eau chaude. Il est donc vivement conseillé d'utiliser de l'eau froide pour la boisson ou la cuisine.

❔ Plomb dans l’eau : les questions fréquentes

Quel est le lien entre le pH et la quantité de plomb dans l'eau ?

Le pH de l'eau a une incidence sur la corrosivité et la solubilité des métaux. Plus le pH est acide, et donc sa valeur faible, plus les canalisations sont attaquées et il y a alors un risque d'augmentation de la quantité de plomb dans l'eau. Ainsi, une hausse de la quantité de plomb dans l'eau requiert une opération pour accroître le pH de l'eau. Cela peut être réalisé en ajoutant de la soude dans l'eau.

Quel est le rôle du plomb dans la pollution des eaux souterraines ?

Les métaux et métalloïdes constituent la seconde source de pollution des eaux souterraines (18 %), après les hydrocarbures (27 %). Parmi les métaux, on compte notamment le plomb, mais également le cuivre ou encore le nickel. En effet, d'après un rapport de 2020 pour le ministère de la Transition écologique, ces pollutions sont principalement causées par l'industrie. 8 300 sites et sols sont ainsi pollués ou potentiellement affectés. Si la localisation de ces sites est limitée, la pollution se propage dans l'air et dans les sols jusqu'à atteindre les nappes phréatiques

Faut-il s’inquiéter de la présence d’autres polluants dans l’eau du robinet ?

L'eau potable est le produit le plus surveillé en France. L'eau fait l'objet de nombreux contrôles quotidiens de la part des agences régionales de santé (ARS). Pour être considérée comme potable, l'eau doit respecter un ensemble de normes. La présence d'éléments comme les pesticides, les nitrates, les micropolluants, le chlore, le plomb et bien d'autres sont ainsi vérifiées.

Cependant, il peut arriver que certaines normes ne soient pas respectées provisoirement. En 2018, 9,4 % de la population française a été approvisionné par une eau non conforme au moins une fois dans l'année. Les dépassements sont temporaires et ne durent pas toute l'année. Afin d'améliorer encore la qualité de l'eau, il est important de lutter contre la pollution et de travailler à la rénovation des infrastructures de distribution de l'eau.

Plomb dans l'eau à Antibes : faut-il s'inquiéter ?

En 2021, une quantité anormale de plomb et de nickel était présent dans l'eau temporairement à Antibes, Biot et La Colle-sur-Loup. Des restrictions d'eau ont été directement prises et il était conseillé aux habitants de laisser couler l'eau du robinet deux minutes avant de la consommer. De plus, un ajout de soude dans l'eau est décidé pour faire diminuer la quantité de plomb et de nickel. La qualité de l'eau s'est rétablie après moins d'un mois, le 31 août. Dans la région Alpes-Maritimes, une centaine de canalisations sont encore en plomb. Le nickel vient, quant à lui, des raccordements à l'eau des domiciles privés.

Aujourd'hui, l'eau du robinet de la région demeure de qualité et elle peut être consommé sans risques. La quantité de plomb à Antibes mesurée le 15 septembre 2022 est inférieur à 2 µg/L tandis que la norme maximale légale est de 10 µg/L. La quantité de nickel est inférieure à 5 µg/L pour une valeur maximale de 20 µg/L. Pour connaître la qualité de l'eau à Antibes, il est possible de consulter le site du ministère de la Santé.

Mis à jour le