✊ Vos résolutions 2022 pour dire STOP au gaspillage de l'eau !

Stop au gaspillage de l'eau

En France, une personne consomme aujourd'hui en moyenne 150 litres d'eau par jour, contre environ 100 litres en 1975. À l'échelle mondiale, la consommation d'eau a aussi été multipliée par 7 en un siècle. Alors que les ressources en eau diminuent, la consommation d'eau augmente chez les usagers. Il est important de dire stop au gaspillage de l'eau, afin de préserver les ressources et la biodiversité. Cela passe par des éco-gestes à adopter au quotidien, dans sa maison comme sur son lieu de travail.


🏠 À la maison, comment éviter le gaspillage de l'eau ?

📉 VOUS SOUHAITEZ ÉCONOMISER SUR VOS CONTRATS ? Électricité, gaz, télécom ou box internet : le service gratuit Selectra vous accompagne dans vos démarches ! (appel non surtaxé)
☎️ 09 87 67 54 96 (ouvert actuellement)  |   Rappel gratuit

Selon le Centre d'Information sur l'eau (Cieau), un individu consomme en moyenne 150 litres d'eau en France pour ses besoins domestiques. Il faut savoir que seulement 1% de ce volume est bu. Cela signifie que la majeure partie de l'eau consommée par une personne sert surtout à d'autres usages qui ne nécessitent pas forcément de l'eau potable : le nettoyage, le jardin, la salle de bain, etc.

Selon le Cieau, voici comment est répartie la consommation d'eau d'une personne par usage :
  • 39% pour les bains et douches ;
  • 20% pour les sanitaires ;
  • 12% pour le lave-linge ;
  • 10% pour le lave-vaisselle ou la vaisselle à la main ;
  • 6% pour le nettoyage de la voiture et l'arrosage du jardin ;
  • 6% pour la cuisine ;
  • 6% pour divers usages ;
  • 1% pour la boisson.

Pour dire stop au gaspillage de l'eau et réduire ses factures d'eau efficacement, tous les postes de consommation d'eau dans la maison doivent donc être optimisés et remis en question. Heureusement, il existe différents gestes simples que l'on peut adopter facilement au quotidien pour économiser une grande quantité d'eau potable. Selon le fournisseur Veolia, il serait possible de réduire sa consommation d'eau de 30% rien qu'en changeant ses habitudes :

Prendre douche plutôt que des bains
  1. Ne pas laisser couler l'eau du robinet quand ce n'est pas nécessaire pour ne pas la gaspiller (par exemple pendant le brossage de dents ou le savonnage) ;
  2. Tirer la chasse d'eau le moins souvent possible, ou investir dans une chasse d'eau double débit pour pouvoir régler la quantité d'eau utilisée par les WC selon les usages. À savoir que les réservoirs d'eau des toilettes ont une capacité de 8 à 12 litres, alors que la moitié suffit à nos besoins ;
  3. Prendre des douches plutôt que des bains, sachant qu'une douche de 4 minutes consomme environ 60 litres d'eau, alors qu'un bain a une consommation de 150 à 200 litres d'eau ;
  4. Investir dans un stop-douche qui permet d'arrêter l'eau simplement grâce à un bouton, lorsqu'on se savonne, puis de la refaire couler avec la même température et le même débit grâce au même bouton, pour plus de confort ;
  5. Investir dans une pomme de douche avec un aérateur, qui permet de réduire le débit d'eau - et non la pression. Cela donne l'impression d'utiliser la même quantité d'eau, alors qu'en réalité, la pomme de douche consomme 30 à 40% d'eau en moins ;
  6. Optimiser l'utilisation de ses appareils électroménagers (le lave-linge et le lave-vaisselle notamment), c'est-à-dire les remplir avant de les faire tourner pour diminuer la fréquence d'usage ;
  7. Bien choisir ses équipements électroménagers ainsi que les modes utilisés. Par exemple,on favorisera les lave-linge et lave-vaisselle avec l'étiquette énergie A, et avec un mode Eco dédié à réduire la consommation d'eau et d'énergie de la machine ;
  8. Privilégier le lave-vaisselle au lavage à la main, car ces machines sont désormais plus économiques et plus performantes ;
  9. Arroser ses plantes avec l'eau froide récupérée dans la douche. En effet, avant que l'eau de la douche atteigne les températures adéquates, il peut s'écouler jusqu'à 2 litres d'eau froide. Pour ne pas gaspiller cette eau, il est judicieux de la récupérer dans un seau et de l'utiliser pour les plantes du jardin ;
  10. Choisir ses heures d'arrosage. Par exemple, arroser le soir ou tôt le matin réduit les pertes dues à l'évaporation de 5 à 10% en moyenne ;
  11. Laver sa voiture avec un seau et une éponge plutôt qu'un tuyau, et autant que possible, utiliser de l'eau récupérée avant sa douche ;
  12. Récupérer l'eau de pluie. À savoir que l'eau de pluie n'est pas potable, mais elle peut servir à beaucoup d'usages, comme l'arrosage des plantes, le nettoyage de la maison, ou encore le lavage de sa voiture. Une simple cuve hors-sol permet de récupérer une grande quantité d'eau de pluie et reste très économique (compter moins d'une centaine d'euros pour l'achat d'un récupérateur chez Leroy Merlin) ;
  13. Détecter les fuites d'eau, qui sont une grande source de gaspillage d'eau. Une bonne méthode pour détecter les fuites est d'utiliser son compteur d'eau : relever le compteur la nuit avant de se coucher, puis à nouveau le matin. Si le compteur a continué de tourner alors que tous les équipements d'eau étaient éteints la nuit, il y a bien une fuite sur le réseau ;
  14. Dire stop au gaspillage de l'eau qu'on ne paie pas : en effet, à part l'eau consommée à son domicile, un individu utilise de l'eau partout dans les espaces collectifs (hôtels, hôpitaux, marchés, camping, etc.). Même si nous ne payons pas directement pour cette eau, elle reste gaspillée si elle n'est pas utilisée à bon escient, ce qui contribue à l'épuisement des ressources en eau ;
  15. Investir dans un mitigeur thermostatique, dont le rôle est de chauffer l'eau du robinet ou de la douche instantanément, au lieu de gaspiller les 2 litres qui coulent inutilement jusqu'à ce que l'eau atteigne la bonne température ;
  16. Faire installer un adoucisseur dans les zones où l'eau est dure, car le calcaire est une grande source de gaspillage. Il peut s'entartrer et causer une baisse de performance des équipements électroménagers. Ces derniers se retrouvent alors à consommer davantage d'eau et d'énergie pour conserver leur performance.

💼 Au travail, comment éviter le gaspillage de l'eau ?

Les entreprises sont de grandes consommatrices d'eau, et elles jouent donc un rôle important dans la préservation des ressources en eau. Cela a aussi un intérêt économique, sachant que réduire le gaspillage de l'eau revient à réduire ses factures.

De nombreuses stratégies peuvent être mises en place pour réaliser des économies d'eau dans une entreprise, et également pour sensibiliser ses employés et collaborateurs à dire stop au gaspillage de l'eau :

Éviter les fuites robinet eau
  1. Installer des robinets automatiques, qui s'arrêtent automatiquement lorsqu'ils ne détectent plus aucun mouvement. Ils permettent effectivement d'économiser jusqu'à 70% d'eau par rapport aux robinets manuels ;
  2. Bien choisir ses toilettes, sachant que les toilettes à bas débit peuvent consommer jusqu'à trois fois moins d'eau que les toilettes classiques pour chaque chasse. Cela représente une économie de plusieurs milliers de litres par an. Dans les toilettes des hommes, il est aussi intéressant d'opter pour des urinoirs sans eau, qui consomment très peu d'eau et n'ont besoin que d'un minimum de maintenance ;
  3. Inspecter les fuites d'eau pour éviter de gaspiller une importante quantité d'eau ;
  4. Faire installer des fontaines à eau pour encourager les collaborateurs à éviter les bouteilles d'eau en plastique et ne boire que la quantité dont ils ont besoin ;
  5. Prévoir un système de maintenance rigoureux de ses équipements d'eau (lave-vaisselle, robinet, tuyauteries, etc.) pour éviter la surconsommation d'eau due à la baisse de performance de certains appareils ;
  6. Utiliser du papier 100% recyclé et limiter les impressions, sachant que la production de papier nécessite une grande quantité d'eau.

💦 Quelles sont les plus grandes causes de gaspillage de l'eau en France ?

📉 VOUS SOUHAITEZ ÉCONOMISER SUR VOS CONTRATS ? Électricité, gaz, télécom ou box internet : le service gratuit Selectra vous accompagne dans vos démarches ! (appel non surtaxé)
☎️ 09 87 67 54 96 (ouvert actuellement)  |   Rappel gratuit

Planète Terre eau

Les Français sont de plus en plus attentifs à leur consommation d'eau. Selon une étude réalisée par Kantar pour le Cieau en décembre 2020, économiser l'eau est devenu un réflexe acquis pour 89% des ménages français, pour différentes raisons :

  • Réduire leurs dépenses et factures d'eau pour 40% d'entre eux ;
  • Contribuer à la préservation des ressources en eau en France pour 33% d'entre eux ;
  • Préserver l'environnement et la planète pour 27% d'entre eux.

Cela dit, même si les usagers font de plus en plus d'efforts pour réduire leur consommation, une grande quantité d'eau est toujours gaspillée chaque jour. Ci-dessous les plus grandes sources de gaspillage auxquelles il est possible de remédier en tant que consommateur :

  1. Les fuites d'eau : peu de gens le savent et pensent à vérifier, mais les fuites d'eau sont en fait une très grande source de gaspillage d'eau : un robinet qui goutte équivaut à 120 litres d'eau gaspillés par jour en moyenne. C'est 3 à 10 litres par jour pour un ballon d'eau chaude électrique qui fuit, et pas moins de 600 litres par jour pour une chasse d'eau ;
  2. Les heures d'arrosage : cela semble anodin, mais arroser ses plantes au bon moment permet d'économiser plusieurs litres d'eau. Le soir est le meilleur moment pour arroser ses plantes, surtout en été, pour limiter la perte d'eau par évaporation et donc éviter de devoir arroser trop fréquemment ;
  3. Ce que l'on jette dans les toilettes : les toilettes ne sont faits que pour absorber du papier-toilette. Si cela semble évident, tout le monde n'a pas ce réflexe. Beaucoup jettent encore leurs mouchoirs en papier, tissus ou lingettes dans les toilettes, sans savoir que ce geste peut avoir des conséquences désastreuses, d'abord sur les canalisations pouvant causer des mauvaises odeurs, des débordements et des fuites, mais aussi sur les ressources en eau qui risquent d'être intoxiquées par les résidus et matières contenus dans ces objets et tissus ;
  4. Le calcaire et les eaux dures : une eau dure engendre la formation de dépôt calcaire lorsqu'elle est chauffée, à cause d'une réaction chimique qui précipite les minéraux qu'elle contient. Le calcaire est une très grande source de gaspillage d'eau, car il cause la baisse d'efficacité des équipements électroménagers, les obligeant à consommer davantage d'eau et d'énergie pour fonctionner normalement.

Toutefois, il est bon de savoir que la plus grande partie du gaspillage d'eau n'est pas liée aux usagers du réseau, mais au réseau lui-même. Effectivement, selon plusieurs rapports de l'Office français de la biodiversité (OFB), entre 20% et 30% des volumes d'eau prélevés en France pour alimenter les foyers n'arrivent jamais à leur destination finale. À cause des infrastructures vieillissantes et parfois difficilement accessibles pour la maintenance, ce sont des millions de litres d'eau ainsi perdus chaque année. Suite à ce constat, certaines obligations incitant les gestionnaires de l'eau sont alors mises en places.

La loi Grenelle II (plus précisément l'article 161 de la loi, mis en application par le décret 2012-97 du 27 janvier 2012) invite les collectivités organisatrices de l'eau (collectivités territoriales, services de l'Etat, agences de l'eau, offices de l'eau des départements d'outre-mer, gestionnaires des services publics de l'eau et de l'assainissement) à limiter les pertes d'eau dans les réseaux de distribution. Dans ce cadre, les autorités devront fournir régulièrement un descriptif détaillé de l'état des réseaux afin d'en connaître leur qualité et leur durabilité. Aussi, le Grenelle II de l'environnement fixe un objectif du taux de pertes, qui ne devra pas dépasser 15%, sous peine de sanctions financières.

✅ Pourquoi faut-il arrêter de gaspiller l'eau douce ?

Dire stop au gaspillage de l'eau a des intérêts économiques, écologiques et sociaux. Même si, en France, l'eau semble être facilement accessible et peu chère, c'est aujourd'hui une ressource précieuse, fragile et épuisable qu'il est nécessaire de préserver.

L'eau douce est une ressource limitée

Bien que la Terre soit appelée la planète bleue, il faut savoir que seulement 2,5% de l'eau qui recouvre notre planète est douce. Cela signifie concrètement que la grande majeure partie de l'eau sur Terre ne peut pas produire de l'eau potable. C'est une denrée de plus en plus rare, surtout quand on sait qu'un tiers de la population mondiale aujourd'hui vit au-dessus de ses moyens hydriques.

Il faut aussi savoir que la consommation d'eau au niveau mondial a été multipliée par 7 en un siècle (alors que le nombre d'habitants n'a été multiplié que par 3), pendant que les réserves d'eau utilisables ont diminué de 40%. En d'autres mots, l'eau douce est une ressource très limitée. Certes, elle est renouvelable grâce notamment aux systèmes d'assainissement d'eau qui permettent d'épurer les eaux usées avant de les rejeter dans les cours d'eau, mais les ressources restent exposées à différents risques de pollution, qui pourraient causer leur incapacité à continuer de produire de l'eau potable.

Eviter le gaspillage de l'eau permet de préserver cette ressource limitée, voire rare, et est un geste citoyen dans un contexte où le manque d'eau est une source de préoccupation majeure pour de nombreux pays.

Économiser l'eau pour prévenir d'éventuelles sécheresses ou pénuries

Eviter de gaspiller l'eau permet aussi de prévenir les sécheresses ou pénuries d'eau. Des chiffres inquiétants ont notamment été dévoilés par un rapport de l'OMM (Organisation Météorologiques Mondiale) sur l'eau dans le monde, selon lesquels :

  • 3,6 milliards de personnes n'ont pas eu un accès suffisant à l'eau potable pendant au moins un mois en 2018 à cause d'épisodes de pénuries et / ou de sécheresse ;
  • Ce chiffre pourrait atteindre 5 milliards (soit plus de la moitié de la population mondiale) à l'horizon 2050 ;
  • Le stockage de l'eau dans les terres a diminué d'un centimètre par an pendant les 20 dernières années ;
  • Le nombre et la durée des sécheresses ont augmenté de 29% en 20 ans.

Durant les périodes de sécheresse, le gouvernement français met en place des mesures spéciales pour sensibiliser les particuliers, les entreprises et les industries à réduire leur consommation d'eau. Cependant, ces gestes devraient devenir un réflexe du quotidien, et non des mesures d'exception, pour prévenir d'éventuelles sécheresses et pénuries dans le futur.

Pour préserver la qualité de la biodiversité

Dire stop au gaspillage de l'eau, c'est aussi préserver l'environnement et la qualité de la biodiversité. Non seulement l'eau douce permet de produire l'eau potable nécessaire à la survie de l'Homme, elle est aussi essentielle pour préserver la faune et la flore. Par exemple, à cause des pertes des écosystèmes d'eau douce, presque un tiers des espèces marines d'eau douce sont aujourd'hui menacées d'extinction, selon WWF.

Par ailleurs, l'eau douce soutient de nombreux secteurs essentiels au quotidien des êtres vivants, dont l'agriculture qui nous nourrit, ou encore l'hydroélectricité.

Mis à jour le