Comment bloquer un compteur d'eau soi-même ?

Bloquer compteur eau

Certains abonnés au service de l'eau tentent de trafiquer ou bloquer leur compteur pour réduire leur facturation. Cette pratique est totalement interdite par les différents gestionnaires d'eau. Les abonnés qui s'y risquent s'exposent à des pénalités. Retrouvez toutes les informations sur cette pratique dans cet article.


Une opération strictement interdite ! Il est important de préciser que bloquer / frauder / trafiquer son compteur d'eau est formellement interdit dans l'ensemble des règlements des gestionnaires d'eau. En essayant de frauder, l'abonné s'expose à de lourdes pénalités et des éventuelles poursuites judiciaires.

🛠 Comment bloquer un compteur d'eau ?

Il existe 3 méthodes principales utilisées par les fraudeurs pour bloquer ou ralentir leur compteur d'eau : la technique de l'aimant, la technique du serre-joint et la technique de l'aiguille.

 La technique de l'aimant consiste à placer un aimant contre le compteur d'eau. Le champ magnétique généré par l'aimant entraîne une rotation du disque de comptage. Suivant la puissance de l'aimant utilisé, le compteur d'eau est soit ralentit, soit bloqué. Il est même possible de faire tourner un compteur à l'envers avec un aimant suffisamment puissant. Cette technique est la plus populaire parmi les fraudeurs.

 La technique du serre-joint consiste à installer un serre-joint sur le compteur d'eau. Une fois fortement serré, le serre-joint applique une forte pression sur le compteur, dans l'axe de la turbine. Cette pression génère des frottements au niveau du système de mesure de la consommation qui peut ralentir ou bloquer le comptage.

 La technique de l'aiguille consiste à réaliser un petit trou sur le cadran du compteur pour y insérer une aiguille. L'aiguille doit s'insérer dans le trou puis entre 2 crans du disque de comptage. L'aiguille exerce ainsi une force mécanique sur le disque de comptage et le ralentit ou le bloque.

Les techniques évoquées ci-dessus sont sans effet sur les compteurs connectés à écran digital. Il est impossible de trafiquer ou frauder lorsque le logement est équipé de tels compteurs.

Tous les ans, des citoyens qui tentent de frauder se font rattraper par leur fournisseur au moment de la relève du compteur d'eau annuelle. En comparant leur consommation d'eau à celle des autres logements similaires de la commune, le fournisseur peut suspecter une tentative de fraude. Si cette dernière est avérée, le citoyen en cause encourt des sanctions financières et / ou juridiques.

💢 Quelle sanction en cas de fraude sur le compteur d'eau ?

Besoin d'aide pour votre déménagement ? L'équipe Selectra, spécialiste dans le déménagement vous accompagne dans l'ouverture du compteur d'eau :
☎️ 09 87 67 54 96 (lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit

Le Code Pénal prévoit plusieurs sanctions pour les citoyens qui fraudent sur leur compteur d'eau. La fraude revient en effet à un vol d'eau accompagné ou non d'une détérioration du compteur :

  • Article 311-1 du Code Pénal : "La soustraction frauduleuse de la chose d'autrui" est passible de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende ;
  • Article 322-1 du Code Pénal : "La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui" est passible de 2 ans d'emprisonnement et 30 000 € d'amende ;
  • Article R635-1 du Code Pénal : "La dégradation... dont il n'est résulté qu'un dommage léger" est punie par une contravention de 5ème classe, son montant est de 1 500 €.

Dans la grande majorité des cas, le gestionnaire de l'eau ne fait pas appel au Code Pénal pour résoudre les problèmes de fraude sur les compteurs d'eau. Les gestionnaires font signer un règlement d'utilisation de l'eau lors de l'ouverture de compteur. Ce règlement prévoit des sanctions financières en cas de fraude avérée.

Suivant les communes, le montant de la sanction diffère. De manière générale, la sanction est composée d'un montant forfaitaire pour fraude avérée sur le compteur, du remboursement des consommations estimées sur la période, avec ou sans majoration et / ou du prix de la pose d'un nouveau compteur. Certains gestionnaires coupent également l'approvisionnement en eau des abonnés en situation de fraude.

La sanction financière totale est généralement de l'ordre de plusieurs centaines d'euros pour les fraudeurs.

💰 Comment diminuer ses factures d'eau sans frauder ?

Il existe plusieurs manières de diminuer ses factures d'eau sans frauder, comme limiter les fuites d'eau, équiper ses robinets de mousseurs, utiliser des appareils moins énergivores, etc. La plupart du temps elles impliquent de réaliser des économies d'eau grâce à quelques astuces faciles à mettre en place.


Limiter les fuites

La détection des fuites est la première étape à réaliser en cas de consommation d'eau élevée. Réparer les fuites permet de réaliser de grandes économies d'eau. À titre d'exemple :

  • Un robinet qui coule goutte à goutte consomme en moyenne 4 L/heure soit 35 m3 à l'année ;
  • Un robinet qui coule en mince filet d'eau consomme en moyenne 16 L/heure soit 140 m3 à l'année ;
  • Un robinet qui coule en filet d'eau consomme en moyenne 65 L/heure soit 550 m3 à l'année ;
  • Une fuite de chasse d'eau consomme en moyenne 25 L/heure soit 220 m3 à l'année ;

Consommation moyenne d'après l'Agence Parisienne du Climat

Consommation moyenne par habitant en France En France, d'après le Centre d'Information sur l'Eau (CIEAU), la consommation moyenne d'eau par habitant est de 148 L/jour soit 54 m3 par an. Pour un foyer occupé par un seul habitant, un robinet qui coule goutte à goutte entraîne ainsi une hausse de la consommation de 64%.

Privilégier les douches aux bains

D'après le CIEAU, avec une consommation moyenne de 60 à 80 L, une douche rapide (5 minutes maximum), consomme entre 3 et 4 fois moins d'eau qu'un bain. De plus, des pommeaux de douche économes permettent de réduire encore la consommation d'eau de la douche. On estime ainsi que les plus performants permettent d'économiser jusqu'à 50 % d'eau par douche.

Le fonctionnement des pommeaux de douche économes repose sur deux principes :

  • Un débit réduit mais une pression similaire, en utilisant un diamètre inférieur à l'intérieur du pommeau, l'eau est pressurisée afin de maintenir une sensation de débit similaire tout en réduisant la consommation ;
  • Une aération du flux d'eau, grâce à des appels d'air à l'intérieur du pommeau, de l'air est mélangé à l'eau pour en augmenter encore la pression tout en réduisant la consommation.

Enfin, il est conseillé de couper l'eau de la douche pendant que l'on se savonne, chaque minute ou le pommeau ne coule pas sont autant de litres d'eau économisés en plus.

Équiper ses robinets de mousseurs

Besoin d'aide pour votre déménagement ? Nos conseillers Selectra vous accompagnent au :
☎️ 09 87 67 54 96 (lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit

Un mousseur fonctionne sur le même principe qu'un pommeau de douche économique. Il réduit le débit de l'eau et injecte de l'air afin de maintenir une sensation de pression suffisante tout en réduisant la consommation globale du robinet.

La plupart des robinets vendus de nos jours sont équipés de mousseurs standards, des mousseurs équipés de nouvelles technologies permettent là aussi de réduire sa consommation de 30 à 50 %.

Il est conseillé d'utiliser les débits suivants selon les utilisations souhaitées :

  • 8L/min pour la cuisine et la douche ;
  • 5L/min pour les robinets à usage classique (salle de bains...)
  • 3L/min pour les robinets à usage limité (lave-main, arrosage extérieur...)

Débits conseillés par le site conseils-thermiques.org

Utiliser des chasses d'eau bi-puissance

Une chasse d'eau standard consomme en moyenne 9 litres d'eau. De plus, les français utilisent leurs toilettes en moyenne 4 fois par jour. En étant équipé d'une chasse d'eau à bouton unique c'est en moyenne 36 litres d'eau utilisés par jour et par personne.

Les chasses d'eau bi-puissances permettent d'utiliser plus ou moins d'eau pour tirer la chasse suivant le besoin. La plupart des équipements neufs sont équipés de tels appareils, il est cependant possible de modifier une chasse disposant d'un unique bouton soi-même. On estime que l'utilisation d'une chasse bi-puissance permet d'économiser entre 45 et 60 % de la consommation annuelle d'eau liée aux toilettes.

Consommation moyenne et économies réalisables d'après le CIEAU

Utiliser ses appareils électroménagers à bon escient

Les appareils électroménagers disposent pour la plupart de mode de fonctionnement économique ou écologique. C'est ainsi le cas pour les lave-vaisselle et lave-linge par exemple. Ce mode de fonctionnement est à privilégier pour réduire la consommation d'eau de l'appareil.

Si aucun de ces modes ne figure sur le lave-linge par exemple, alors un cycle court à basse température est à privilégier pour réaliser des économies. De même, il est préférable de faire tourner les appareils électroménagers lorsqu'ils sont entièrement remplis.

En effet une machine à moitié remplie en mode ECO ne permet de réaliser que 20% d'économies. À contrario, une machine correctement remplie permet de réaliser 50% d'économies par rapport à une machine traditionnelle.

Économies réalisables d'après le CIEAU

Mis à jour le