💦 Comment Économiser l'Eau : 20 Astuces et Conseils

Comment économiser l'eau ?

Si la planète est recouverte majoritairement d'eau, il faut savoir que seulement 2,5% de cette eau est douce, et environ 1% de cette eau douce est accessible en surface1. Voilà pourquoi il est essentiel de penser à réduire sa consommation et à économiser l'eau. Mais comment faire concrètement ? Voici le guide des bons gestes et des équipements écologiques à adopter pour économiser l'eau potable.


Pourquoi économiser l'eau ? Réponse en quelques chiffres avec la quantité d'eau nécessaire pour produire :
  • 1 verre de bière (250ml) = 75 litres d'eau
  • 1 verre de vin (125ml) = 120 litres d'eau
  • 1 verre de jus de pomme (200ml) = 190 litres d'eau
  • 1 verre de lait (200ml) = 200 litres d'eau
  • 1 tasse de café (125ml) = 140 litres d'eau
  • 1 tranche de pain (30g) = 40 litres d'eau
  • 1 oeuf (40g)= 135 litres d'eau
  • 1 tee-shirt en coton (250g)= 2000 litres d'eau
  • 1 paire de chaussure en cuir = 8000 litres d'eau
  • 1 feuille de papier (80g/m2) = 10 litres d'eau

Source : waterfootprint - "Water footprint of Nations : water use by people as a function of their consumption pattern" - "Empreinte eau des Nations : "quantité d'eau utilisée par les personnes en fonction de leurs habitudes de consommation".

🚿 Comment économiser l'eau dans la salle de bain ?

  1. Je prends des douches plutôt que des bains
  2. J'éteins le robinet lorsque je n'utilise pas l'eau
  3. Je favorise l'utilisation de papier toilette 100% recyclé
  4. J'opte pour une chasse d'eau à double débit
  5. J'utilise un pommeau de douche économique et un économiseur d'eau
  6. Je récupère l'eau froide de la douche
  7. J'utilise une machine à laver peu énergivore

Je prends des douches plutôt que des bains

L'hygiène représente environ 40% de la consommation d'eau journalière d'un individu2. C'est un poste de consommation important, qu'il est indispensable d'optimiser pour pouvoir économiser l'eau au quotidien. Pour cela, il est conseillé de commencer par privilégier les douches aux bains.

Il faut savoir que la consommation d'une douche est d'en moyenne 12 litres d'eau par minute, soit 60 litres pour une douche de 5 minutes. En comparaison, un bain consommerait entre 150 litres et 200 litres d'eau3. Prendre une douche plutôt qu'un bain permettrait d'économiser près de 50% d'eau.

Ce n'est pas tout, en adoptant les bons réflexes et en investissant dans les bons équipements, il est possible de faire davantage d'économies dans la douche. Par exemple, couper l'eau pendant qu'on se savonne permet d'économiser une vingtaine de litres supplémentaires. Par ailleurs, investir dans un mitigeur thermostatique permet d'obtenir de l'eau chaude quasi-instantanément. Enfin, il est aussi conseillé de choisir un chauffe-eau adapté à son foyer afin d'en optimiser la consommation.

J'éteins le robinet lorsque je n'utilise pas l'eau

Éteindre robinet eau

Couper le robinet lorsqu'on n'utilise pas l'eau paraît évident, mais nous n'avons pas tous ce réflexe. Par exemple, pendant que l'on se lave les mains, il n'est pas utile de laisser couler l'eau pendant le savonnage. De même, lorsqu'on se brosse les dents. D'ailleurs, la manière la plus économique de se brosser les dents est d'utiliser un gobelet. Cela permet d'éviter le gaspillage en laissant couler l'eau du robinet.

À savoir qu'un individu peut économiser entre 5 à 8 litres d'eau rien qu'en pensant à couper l'eau du robinet pendant qu'il se brosse les dents.

Je favorise l'utilisation de papier toilette 100% recyclé

Pour économiser l'eau, il ne faut pas uniquement penser à l'eau que l'on utilise au quotidien dans son logement, mais également à l'eau utilisée pour la production des produits et services dont on bénéficie. C'est ce qu'on appelle la consommation d'eau virtuelle. Près du cinquième de la consommation mondiale d'eau est sous forme virtuelle selon le Centre d'information sur l'eau (CIEAU).

Un exemple concret est le papier toilette. Il faut savoir que la production du papier nécessite une quantité d'eau très importante, essentiellement liée à son procédé de blanchiment. En optant pour du papier toilette 100% recyclé non blanchi, le particulier choisit un produit beaucoup plus écologique, engendrant 90% d'économies d'eau et 50% d'économies d'énergie.

J'opte pour une chasse d'eau à double débit

Selon le CIEAU, les sanitaires représentent environ 20% de la consommation d'eau d'une personne. C'est donc un poste important dont il est nécessaire d'optimiser l'utilisation si l'on veut économiser l'eau.

Une chasse d'eau classique consommerait entre 9 et 12 litres d'eau, alors que la moitié suffirait largement à nos besoins. une chasse d'eau à double débit, il est possible de choisir entre un réservoir rempli entièrement ou à moitié. Cela permettrait de consommer seulement 4 à 6 litres d'eau à chaque chasse, soit une économie d'eau de 50% environ.

Astuce maison : il suffit de placer une bouteille remplie d'eau ou de sable directement dans le réservoir de la chasse d'eau pour réduire sa consommation. La consommation d'eau de chaque chasse se retrouvera réduite du volume de la bouteille. Par exemple, en plaçant une bouteille pleine de 1.5L dans le réservoir, l'individu économise 1,5L d'eau par chasse.

J'utilise un pommeau de douche économique et un économiseur d'eau

Un pommeau de douche économique a pour rôle principal de réduire le débit d'eau de la douche. Cet outil permet de réduire sa consommation d'eau de douche de moitié, sans compromettre le confort, car la pression d'eau reste la même.

À titre d'indication, un économiseur d'eau réduit la consommation d'eau de la douche de 20 litres par minute, à environ 8 litres par minute.

Je récupère l'eau froide de la douche

économiser l'eau pour arroser les plantes

À moins d'investir dans un mitigeur thermostatique, comme mentionné plus haut, il faut souvent laisser couler l'eau de la douche pendant un certain temps avant qu'elle se réchauffe et atteigne la température idéale. Au lieu de gaspiller cette eau (environ 2 litres), il est tout à fait possible de la récupérer et l'utiliser pour un usage alternatif.

L'eau récupérée peut par exemple servir pour arroser les plantes, être vidée dans le réservoir de la chasse d'eau, laver la voiture, laver ses animaux de compagnie, etc.

J'utilise une machine à laver peu énergivore

La machine à laver représente environ 12% de la consommation d'eau d'un ménage. Pour économiser l'eau - et l'énergie - lors du lavage de son linge, il est important de se tourner vers une machine à laver peu énergivore. Pour cela, il est conseillé de se référer à l'étiquette énergie de la machine, qui indique concrètement sa consommation d'eau et d'électricité par cycle de lavage.

À savoir qu'une machine à laver de classe A+++ consomme entre 40 et 50 litres d'eau, contre 90 à 110 litres pour une machine de classe D (selon l'ancienne étiquette énergie).

Ensuite, il est important d'optimiser l'utilisation de son lave-linge. Par exemple, il est beaucoup plus économique de le lancer uniquement lorsqu'il est rempli afin de réduire la fréquence de lavage. En outre, il est conseillé de privilégier le mode "Eco" pour limiter la consommation d'eau et d'énergie de la machine, quitte à ce que le cycle dure plus longtemps.

🍴 Comment économiser l'eau dans sa cuisine ?

  1. Je fais attention à la provenance de mes aliments
  2. Je privilégie la nourriture végétale à la nourriture animale
  3. Je consomme des produits de saison
  4. J'arrête de gaspiller la nourriture inutilement
  5. Je ne jette pas mes détritus dans l'évier
  6. Je favorise l'utilisation de l'eau du robinet à l'eau en bouteille
  7. J'utilise un lave-vaisselle peu énergivore

Je fais attention à la provenance de mes aliments

Outre la consommation d'eau virtuelle que l'on mentionne plus haut, on parle aussi d'empreinte eau, qui correspond au volume d'eau nécessaire à la production de produits alimentaires et industriels que l'on consomme et utilise. Difficile d'économiser l'eau sans prendre en compte le concept d'empreinte eau, et cela commence par notre alimentation.

Faire attention à la provenance de ces aliments a des enjeux économique et écologique. Par exemple, un individu réduit son empreinte eau et contribue à la préservation de l'environnement en optant pour des aliments qui proviennent de l'agriculture biologique. L'agriculture biologique utilise moins d'eau, en raison de ses techniques de travail du sol et des pratiques économiques qui ne l'incitent pas à intensifier sa production annuelle.

Je privilégie la nourriture végétale à la nourriture animale

éviter la nourriture animale

Toujours en rapport avec l'empreinte eau, il faut savoir que manger de la viande entraîne une consommation d'eau virtuelle très élevée. Il faut en moyenne 16 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, en partie à cause de la culture de céréales nécessaire à la nutrition des animaux. Ceux sont environ 10 000 litres d'eau pour produire 1 kg d'agneau et 4 000 litres d'eau qui sont nécessaires à produire 1kg de volaille4.

L'agriculture de fruits et légumes consomme beaucoup moins d'eau. Aussi, peu d'eau est perdue ou évaporée lors du processus de fabrication. À titre d'exemple, il faut environ 230 litres d'eau pour produire 1 kg de laitue, 214 litres pour 1 kg de tomates et 280 litres pour 1 kg de pommes de terre.

Privilégier la nourriture végétale à la nourriture animale, c'est-à-dire réduire sa consommation de viande, permet indéniablement d'économiser une quantité considérable d'eau. D'ailleurs, il faut savoir qu'un Français consomme aujourd'hui deux fois plus de protéines animales que recommandé, selon l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE). En France, la consommation de protéines s'élève en moyenne à 90g/jour/personne, dont environ 60g proviennent de produits animaux. Pourtant, l'OMS recommande une consommation de protéines de 50 à 70g/jour/personne, dont entre 25 et 35g en provenance de produits animaux.

Je consomme des produits de saison

Consommer des produits de saison permet aussi de réduire sa consommation d'eau virtuelle, en plus de garantir des produits de meilleure qualité. Des aliments qui ne sont pas de saison viennent le plus souvent d'une récolte sous serre, utilisant une quantité importante d'eau et de pesticides pour les aider à pousser plus vite.

Ou alors, ils peuvent être importés d'un autre pays et sont donc transportés par avion, par bateaux ou par camions. Dans ce cas, c'est l'environnement qui en est impacté, sachant que ces moyens de transport sont souvent les plus pollueurs.

J'arrête de gaspiller la nourriture inutilement

Considérant la quantité d'eau nécessaire à la production d'un aliment, gaspiller cet aliment revient automatiquement à gaspiller l'eau. Et pourtant, selon l'Ademe, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées et gaspillées chaque année en France.

Pour éviter le gaspillage, il est conseillé d'acheter ses aliments en coupe ou en détails, de faire attention aux dates de péremption, ou encore de trouver des recettes pour cuisiner les restes.

Je ne jette pas mes détritus dans l'évier

recycler permet d'économiser de l'eau

Les eaux qui viennent de nos éviers sont conduites vers une station d'épuration via nos tuyaux d'évacuation, et sont traitées avant d'être rejetées dans la nature. En d'autres mots, tout ce qui est déversé dans les éviers doit être traité en aval pour éviter de trop polluer les cours d'eau, les lacs, les rivières et les eaux souterraines. En évitant de jeter des détritus dans l'évier, nous contribuons à préserver la ressource. Il faut donc faire particulièrement attention à ne pas jeter de produits toxiques et chimiques, qui auront une conséquence néfaste sur la qualité des eaux.

Ce n'est pas tout, les détritus jetés dans l'évier peuvent endommager les tuyaux et les canalisations, pouvant à terme causer des fuites d'eau. Les fuites d'eau sont une très grande source de gaspillage d'eau (elles représentent 15% à 20% de la consommation d'un foyer en moyenne, selon le CIEAU), qui peuvent d'ailleurs faire augmenter considérablement et inutilement les factures d'eau d'un ménage.

Je favorise l'utilisation de l'eau du robinet à l'eau en bouteille

L'un des gestes les plus simples pour économiser l'eau et faire un geste pour la planète : boire l'eau du robinet. Il faut savoir que l'eau du robinet est potable sur la majeure partie du territoire. C'est aussi l'aliment le plus contrôlé, qu'il s'agisse de ses composants, de sa température, de ses polluants, etc. Boire de l'eau du robinet a plusieurs avantages :

  • Cela permet d'économiser des ressources naturelles (y compris l'eau) liées à la production des emballages des bouteilles d'eau ;
  • Cela est beaucoup plus écologique, car réduit les déchets en plastique d'un ménage. Selon l'Ademe, boire l'eau du robinet permet de diminuer de 10kg par an le poids des poubelles d'une personne ;
  • Cela permet de faire des économies substantielles, sachant que l'eau du robinet coûte 100 à 300 fois moins cher que l'eau en bouteille. Le prix de l'eau varie selon les communes, mais si l'on considère un prix moyen de 0,003€ par litre, cela revient à peine à 2€ par an pour une consommation de 1,5L par jour par personne.

J'utilise un lave-vaisselle peu énergivore

Tout comme la machine à laver, le lave-vaisselle est également un poste de consommation d'eau non-négligeable. Même si, aujourd'hui, les lave-vaisselles sont de plus en plus performants et économes, il reste essentiel de choisir les machines les moins énergivores.

Il faut, ici aussi, se référer à l'étiquette énergie. La majorité des lave-vaisselles consomment en moyenne 10 à 20 litres par cycle, soit environ 2200 à 4400 litres d'eau par an (au rythme de 5 lavages par semaine). Toutefois, il existe des modèles encore plus performants, consommant 6 litres par cycle.

Il faut aussi savoir que le lave-vaisselle est aujourd'hui plus économique que le lavage à la main. Il consomme environ deux à trois fois moins d'eau. Sans lave-vaisselle, il est conseillé d'utiliser deux bacs d'eau pour faire la vaisselle à la main : un pour laver et un autre pour rincer, afin d'économiser l'eau et éviter de laisser couler le robinet.

💎 Comment économiser l'eau au quotidien ?

  1. Je détecte et répare les fuites d'eau le plus rapidement possible
  2. J'arrose les plantes à la fraîche avec de l'eau récupérée
  3. J'utilise des produits d'entretien et de jardinage écologiques
  4. Je nettoie la voiture avec un seau et une éponge
  5. Je raisonne l'achat de vêtements
  6. Je diminue les impressions papier et je privilégie des feuilles recyclées

Je détecte et répare les fuites d'eau le plus rapidement possible

Il est important de vérifier régulièrement l'état de ses robinets pour prévenir les fuites et la surconsommation inutile d'eau. Il est d'ailleurs assez simple de détecter une fuite, en utilisant son compteur d'eau. Il suffit de relever son compteur d'eau avant le coucher, et le relever à nouveau le matin (en s'assurant de ne pas utiliser d'eau dans la nuit). Le chiffre relevé doit être identique. Au cas contraire, une fuite est bien présente dans le logement.

Selon le CIEAU, un robinet qui fuit en goutte-à-goutte consomme 4 litres d'eau gaspillés par heure, soit 35m3 d'eau par an. Pour une chasse d'eau, c'est environ 25 litres par jour, soit près de 220m3 d'eau par an. C'est l'équivalent de la consommation d'eau quotidienne d'une famille de 4 personnes.

  • Les fuites d'eau en chiffres :
  • Un robinet qui fuit en goutte-à-goutte consomme 4 litres d'eau par heure ;
  • Un robinet qui fuit avec un filet d'eau consomme 16 litres d'eau par heure ;
  • Une chasse d'eau qui fuit consomme 25 litres d'eau par heure.

J'arrose les plantes à la fraîche avec de l'eau récupérée

L'arrosage des plantes ne nécessite pas d'eau potable. Ainsi, il vaut mieux privilégier l'utilisation de l'eau récupérée lors de la cuisson de ses aliments ou lorsqu'on laisse couler l'eau froide de la douche pour arroser ses plantes. Une autre solution est de faire installer un récupérateur d'eau de pluie.

Par ailleurs, il est conseillé de bien choisir ses plantes. Toutes les plantes n'ont pas les mêmes besoins en eau, et choisir les moins aquavores permettra d'économiser une grande quantité d'eau. Il faut également privilégier les espèces locales qui s'adaptent au climat de sa région, pour éviter de devoir arroser trop souvent pour compenser le manque de soleil et nutriments.

J'utilise des produits d'entretien et de jardinage écologiques

jardinage récupération d'eau

Utiliser des produits d'entretien et de jardinage écologiques permet, encore une fois, de protéger la ressource en eau. En effet, utiliser des produits écologiques réduit la pollution des eaux, sans oublier que cela représente des économies importantes pour le ménage. En effet, le budget moyen annuel d'un ménage consacré à l'achat de produits d'entretien est estimé à 240€.

Pour simple exemple, le vinaigre blanc peut très bien remplacer les produits nettoyants toxiques sur le marché aujourd'hui, et coûte beaucoup moins cher, tout en n'étant pas toxique pour les circuits des eaux usées.

Je nettoie la voiture avec un seau et une éponge

Le nettoyage d'une voiture est particulièrement gourmand en eau. Il nécessite environ 200 litres d'eau lorsqu'il est effectué au jet ou avec un tuyau. Cela peut être facilement réduit à 10 ou 20 litres lorsqu'on utilise un seau et une éponge.

D'ailleurs, pour le nettoyage de la voiture, il n'est pas non plus nécessaire de gaspiller l'eau potable. Cela peut très bien être réalisé avec l'eau de pluie, ou l'eau récupérée dans la cuisine après le nettoyage et la cuisson de ses aliments.

Je raisonne l'achat de vêtements

L'industrie textile est l'une des plus polluantes au monde. Il faut environ 10 000 litres d'eau pour cultiver 1kg de coton. Ainsi, pour réduire son empreinte eau, il est très important de limiter et raisonner ses achats de vêtements. Il existe aujourd'hui des marques de vêtements beaucoup plus éthiques, qui utilisent du coton biologique.

Il est aussi possible de se tourner vers l'achat de vêtements en lin ou chanvre par exemple, qui sont des alternatives plus écologiques. Le mieux reste encore d'opter pour des vêtements de seconde main afin de ne pas encourager la surproduction.

Je diminue les impressions papier et je privilégie des feuilles recyclées

Il faut environ 60 litres d'eau pour extraire la cellulose de bois nécessaire pour fabriquer 1 kg de papier. La fabrication du papier recyclé nécessite quant à elle jusqu'à 4 fois moins d'eau et 3 fois moins d'énergie. Il est donc logique que pour économiser l'eau, il vaut mieux privilégier l'utilisation de feuilles recyclées.

Dans l'idéal, il est même conseillé de réduire voire éviter les impressions papier. À savoir que de nombreuses démarches administratives sont désormais numérisées en France.

💡 Pourquoi économiser l'eau est une problématique à laquelle il est urgent de répondre ?

  1. Parce que l'eau douce est une ressource épuisable
  2. Pour limiter notre impact sur le changement climatique
  3. Pour anticiper d'éventuelles sécheresses
  4. Pour éviter les conflits d'accès à l'eau douce

Parce que l'eau douce est une ressource épuisable

préserver les ressources de la planète

On entend souvent dire que la Terre est une planète bleue recouverte d'eau à 75%, ce qui pourrait nous faire croire que l'eau est une ressource abondante à laquelle on peut tous accéder gratuitement et facilement. En réalité, même si la Terre est bien recouverte d'eau, il s'agit majoritairement d'une eau salée, qui n'est pas une ressource essentielle à la survie des humains, des animaux ni des espèces végétales.

Quand on parle de l'importance d'économiser l'eau, on parle donc surtout d'économiser l'eau douce. C'est cette eau douce que l'on traite et qui devient de l'eau potable. Seulement 2,5% de l'ensemble des eaux sur la planète est douce. Et sur ces 2,5%, environ 1% seulement est facilement accessible à la surface. 68,7% sont dans les calottes polaires, tandis que plus de 30% sont souterraines.

Pour limiter notre impact sur le changement climatique

Economiser l'eau est aussi un geste responsable et écologique. En effet, en limitant sa consommation d'eau, un individu contribue largement à préserver l'environnement, car il réduit les besoins et infrastructures nécessaires au traitement de l'eau. Il faut rappeler qu'avant d'être consommée, l'eau doit passer par de nombreux procédés de traitement et de potabilisation, dont certains nécessitent des produits chimiques et nocifs pour l'environnement.

Sans oublier qu'après utilisation, les eaux usées sont aussi traitées avant d'être rejetées dans la nature. Ce traitement est souvent jugé insuffisant et peut avoir un impact désastreux sur la faune et la flore. En économisant l'eau, un individu contribue à limiter tous ces procédés.

Pour anticiper d'éventuelles sécheresses

Avec une quantité aussi limitée d'eau douce sur Terre, économiser l'eau est crucial pour prévenir d'éventuelles sécheresses et pénuries d'eau. L'utilisation de l'eau est essentielle pour tous, mais est vitale pour certains services publics, comme les hôpitaux, les pompiers, etc. Ce sont des services pour qui, sans une bonne réserve d'eau, les conséquences seraient catastrophiques.

D'ailleurs, en cas de risque de sécheresse, les autorités se chargent d'alerter les acteurs les plus aquavores (agriculteurs, industriels, etc.) pour qu'ils réduisent leur consommation d'eau, et mettent en place différentes mesures strictes lorsque c'est nécessaire. La consommation domestique représentant 25% dans la consommation d'eau totale en France, la sensibilisation auprès des consommateurs est tout aussi cruciale.

Pour éviter les conflits d'accès à l'eau douce

Ce n'est pas par hasard que l'eau est aujourd'hui appelée l'or bleu. Avec 7,5 milliards d'habitants sur Terre et une si petite quantité d'eau douce disponible, certains experts prédisent déjà que l'eau sera au coeur de nombreux futurs conflits dans le monde.

Déjà aujourd'hui, l'accès à l'eau n'est pas le même partout. Dans beaucoup de pays sous-développés et en voie de développement, les populations consomment de l'eau insalubre, dangereuse pour leur santé. On estime que 600 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable. De plus, en partie dû à la surconsommation de ceux qui y ont accès, de nouvelles zones de sécheresse se créent.

De nombreux conflits motivés par l'accès à l'eau commencent déjà à se former, entre la Chine, l'Inde, le Bangladesh et le Pakistan par rapport au puisage de l'eau des fleuves de l'Indus, le Gange ou le Mékong.

💧 Quels sont les moyens mis en œuvre par les métiers de l'eau pour économiser cette ressource ?

  1. Une amélioration de la gestion et de la surveillance du cycle de l'eau
  2. L'installation d'infrastructures durables et d'équipements "intelligents"

Une amélioration de la gestion et de la surveillance du cycle de l'eau

Les différents acteurs chargés de la gestion des services de l'eau jouent un rôle important dans la préservation de la ressource. En plus de leur rôle de sensibilisation auprès des consommateurs, les métiers de l'eau mettent en place différentes actions de gestion et de surveillance du cycle de l'eau afin de protéger cette ressource rare :

Ces actions incluent :

  • Le déploiement de capteurs pour localiser les fuites en temps réel dans les canalisations ;
  • Le dessalement des eaux salées pour mieux gérer la répartition des ressources et faire face aux inégalités d'accès à l'eau ;
  • Le recyclage des eaux usées pour différentes utilisations, notamment l'irrigation agricole ;
  • La gestion des eaux pluviales ;
  • La mise en place d'outils de surveillance des polluants dans les eaux souterraines ;
  • Le recyclage des eaux usées pour la production de biogaz ou de chauffage pour les bâtiments, etc.

L'installation d'infrastructures durables et d'équipements "intelligents"

Ces différents acteurs mettent également en place des infrastructures et équipements durables et intelligents, toujours dans le but de préserver l'eau et optimiser son utilisation et son traitement :

  • Des équipements avancés pour des travaux sans tranchées ;
  • Des accessoires permettant de filtrer l'eau l'eau du robinet potable ou recycler les eaux usées urbaines ;
  • Des compteurs connectés et intelligents pour permettre aux usagers de mieux surveiller les volumes d'eau qu'ils consomment, et ainsi les encourager à les réduire, etc.

♻ Passer sur une économie circulaire pour réellement économiser l'eau

L'économie circulaire est un mode de production et de consommation beaucoup plus responsable. La société fonctionne aujourd'hui majoritairement sur une économie linéaire, qui se résume en trois pôles : produire, consommer puis jeter. Ce modèle n'est toutefois pas durable, sachant que les ressources dont on dispose sont épuisables. C'est bien là l'enjeu de l'économie circulaire.

L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer notre impact sur l’environnement.

Ademe

Pour faire simple, il s'agit ici de produire, consommer, puis valoriser, afin que tous les produits que nous consommons deviennent à nouveau des ressources. Dans le domaine de l'eau, il s'agirait donc de valoriser les eaux usées afin de pouvoir renouveler les ressources en eau sans craindre de pénurie.

Pour atteindre cet objectif, l'enjeu est de récupérer les ressources ajoutées à l'eau pendant son usage, avant qu'elle ne soit rejetée dans la nature. Il faut donc mettre en place des procédés permettant de récupérer la matière organique et les nutriments présents dans l'eau de manière à les "concentrer dans les biosolides pour favoriser la fertilité des sols".


Plusieurs régions françaises ont déjà lancé des initiatives utilisant le modèle de l'économie circulaire dans le domaine de l'eau, comme le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les Vosges ou encore la Moselle.

Sources :

1 : Information issue du blog du groupe Waterlogic
2 : Information révélée par le Centre d'Information sur l'EAU (CIEAU) - Répartition de l'eau par usages
3 : Information issue par le magazine Geo.fr
4 : Information issue des sites "save4planet" et Reussir.fr

Mis à jour le