Toutes vos démarches eau et déménagement en quelques minutes avec Selectra

☎️ 09 71 07 85 19

La gestion de l'eau de la COBAS par Veolia - Seebass ne fait pas l'unanimité

La Communauté d'Agglomération du Bassin d'Arcachon (COBAS), qui regroupe les communes d'Arcachon, de la Teste de Buch, de Gujan-Mestras et du Teich a délégué, en 2015, a gestion de son réeau d'eau potable à SEEBAS. Une association locale, Arc'Eau, critique le contrat en pointant divers sujets.

SEEBAS, So'Bass, deux visages locaux de Veolia dédiée à la communauté du sud bassin

Comme c'est fréquemment le cas, Veolia Eau a créé une entreprise aux couleurs locales pour conquérir le marché de la COBAS: SEEBAS. SEEBAS a à son tour créé une marque So'Bass. So'Bass est géré par Veolia Eau, mais compte à son conseil d'administration des élus, comme Marie-Hélène des Esgaulx, présidente de la COBAS.

Les critiques d'Arc'Eau

Jusqu'à la nouvelle délégation de service public à Seebas en 2015, c'était déjà Veolia qui était délégataire sur le territoire de la COBAS. Et ce même Veolia facturait alors une part délégataire de 167 euros pour une famille consommant 120 mètres cube par an. Dans le nouveau contrat, la part délégataire a baissé à 100 euros pour la même famille. Pour Arc'Eau, il est évident que Veolia a largement profité de l'ancien contrat pour surfacturer les ménages du bassin d'Arcachon.

Deuxième cheval de bataille, la gestion des fuites d'eau: Arc'Eau accuse la COBAS d'avoir utilisé du dioxyde de chlore pour le traitement de l'eau. Or ce produit fissure les conduites en polyéthylène et cause de nombreuses fuites d'eau. Il s'agit d'un sujet écologique et économique important. La COBAS a donc introduit dans le nouveau contrat des pénalités importantes pour Seebas en cas de fuites d'eau.

Les conséquences de l'ancien contrat risquent de peser longtemps chez les particuliers dont les conduites ont parfois souffert de l'usage de dioxyde de chlore. Arc'Eau a permis d'importantes avancées dans le nouveau contrat, mais le passage en régie, mode de gestion 100% public souvent choisi par les collectivités vertueuses, a été écarté.

 

Publié le