Guide pratique : quel sel utiliser pour votre adoucisseur d'eau ?

💧 EN PLEIN DÉMÉNAGEMENT ?Notre service global de transfert de contrats vous accompagne dans les démarches liées à au déménagement (électricité, gaz, eau, télécoms, assurances, etc.). Contactez un conseiller Selectra au :
☎️ 09 87 67 54 96
Rappel gratuit  Annonce - Service d'accompagnement Selectra indépendant de tout distributeur d'eau

Le sel est ce qui permet de régénérer la résine d'un adoucisseur d'eau. Il est indispensable de choisir un sel raffiné et pur pour garantir le bon fonctionnement de l'appareil et optimiser sa durée de vie. Comment choisir le sel pour adoucisseur d'eau le plus adapté et à quelle fréquence doit-on en rajouter ?


Les différents types d'adoucisseurs d'eau

Les adoucisseurs d'eau à base de sel

On distingue différents types d'adoucisseurs d'eau sur le marché, dont les plus courants sont les adoucisseurs avec sel, aussi appelés adoucisseurs à résine. Ces appareils fonctionnent sur le principe de l'échange d'ions, c'est-à-dire que l'eau passe par une résine échangeuse d'ions qui va retenir les ions calcium et magnésium présents dans l'eau. Ces ions - à l'origine du calcaire - sont ensuite remplacés par des ions sodium.

Au fil du temps, la résine de l'adoucisseur arrive à saturation et doit être régénérée pour pouvoir continuer de remplir ses fonctions. Cette régénération consiste concrètement à nettoyer la résine avec de l'eau salée, aussi appelée saumure. D'où l'importance du sel pour adoucisseur d'eau.

Les adoucisseurs d'eau sans sel

Il existe également des adoucisseurs sans sel sur le marché. Contrairement aux adoucisseurs à sel, toutefois, ces derniers conservent les ions calcium et magnésium responsables de la formation du calcaire. Ils ne réduisent pas directement la dureté de l'eau, mais permettent de réduire l'entartrage pour protéger vos équipements. Plus précisément, les minéraux sont toujours présents dans l'eau, mais leur état chimique est modifié. Comme l'indique le nom, ces appareils ne nécessitent donc pas de sel.

On distingue différents modèles d'adoucisseurs d'eau sans sel, notamment :

  • Les adoucisseurs sans sel par polarisation : ce sont les adoucisseurs d'eau magnétiques et électroniques. Ils n'éliminent pas directement le calcaire mais changent la polarité de ses particules. En général, le calcaire est transformé en aragonite. Sous cette forme, il ne peut pas se cristalliser ni s'accrocher aux surfaces ;
  • Les adoucisseurs sans sel par filtration : ces dispositifs fonctionnent avec un filtre anti-particule très fin qui va filtrer les minéraux présents dans l'eau ;
  • Les adoucisseurs sans sel par CO2 : il s'agit ici d'injecter du gaz carbonique dans l'eau, afin de dissoudre le calcaire. Ainsi, le calcaire ne peut pas s'accrocher aux surfaces et aux canalisations. La dureté de l'eau est inchangée car le calcaire est simplement dissous, et non réduit.

Les sels pour adoucisseur d'eau

Les différents types de sel pour adoucisseur d'eau

Les sels pour adoucisseurs d'eau sont des sels spécifiques, différents des sels de table. Ce sont généralement des pastilles de sel compressées sous haute pression. On les retrouve aussi sous la forme de cristaux ou de blocs. Cela étant, la forme du sel importe peu. Ce qu'il faut considérer en priorité, c'est la pureté du sel. Le sel pour adoucisseur doit être le plus pur possible, et ne contenir aucun additif.

On distingue trois principaux types de sel pour adoucisseur d'eau sur le marché :

  • Le sel gemme : il s'agit d'un minéral composé de chlorure de sodium. C'est le sel le moins cher du marché, mais il fait aussi partie des moins qualitatifs. Ce sel a notamment tendance à laisser des résidus sur les parois du bac, qu'il faut nettoyer à chaque remplissage ;
  • Le sel solaire : se présentant généralement sous la forme de cristaux, il contient 85 à 90 % de chlorure de sodium. Comme le sel de table, il s'obtient grâce à l'évaporation de l'eau de la mer ;
  • Le sel évaporé : il s'agit du sel le plus pur et le plus qualitatif. Il provient des mines souterraines et se compose de plus de 99 % de chlorure de sodium.

Comment choisir le bon sel pour adoucisseur d'eau ?

Comme mentionné plus haut, un adoucisseur d'eau nécessite un sel pur dépourvu de tout additif. Pour choisir le bon sel, il est conseillé de choisir un produit avec le label NF qui en garantit la qualité. Il faut également se tourner vers un produit conforme à la norme européenne EN 973, type A, qui est la classe de pureté la plus élevée.

La norme EN 973 établit des paramètres très stricts quant à la pureté des sels pour adoucisseurs d'eau. Ainsi, le sel doit répondre à trois grands critères :

  • La pureté physique : le sel ne doit contenir aucun corps insoluble, qui serait susceptible d'obstruer les systèmes d'aspiration de saumure et donc d'encrasser la résine de l'adoucisseur ;
  • La pureté chimique : le sel ne doit contenir aucun autre composant que le chlorure de sodium ;
  • La pureté microbiologique : le sel ne doit contenir aucun germe pathogène, qui pourrait endommager le fonctionnement de l'appareil et polluer l'eau du logement.

Quel sel mettre dans son adoucisseur d'eau ?

Les critères à prendre en compte pour choisir le bon sel

Au-delà de la qualité et de la pureté du sel, plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir le bon sel pour son appareil, sachant que tous les sels ne sont pas forcément adaptés à tous les adoucisseurs. Le choix doit entre autres se faire en fonction de :

  • La dureté de l'eau : plus l'eau est dure, plus il faut que le sel soit pur afin d'avoir un niveau de solubilité plus élevé ;
  • La taille et le type d'adoucisseur : certains adoucisseurs sont compatibles uniquement avec un certain type de sel. Il est impératif de vérifier si un type de sel spécifique est prescrit pour votre adoucisseur ;
  • La consommation d'eau du foyer : en cas de faible consommation d'eau, il n'est généralement pas nécessaire d'opter pour les types de sels les plus forts ;
  • Les préférences de chacun : certains sels vont impliquer un nettoyage de l'appareil plus fréquent que d'autres. Par exemple, le sel gemme est plus abordable, mais implique un nettoyage plus fréquent du bac. Pour certains, il peut être plus intéressant de payer pour un sel plus cher et réduire le temps d'entretien.

Dans tous les cas, il ne faut jamais mélanger plusieurs types de sels dans son adoucisseur !

Les avantages et les inconvénients des différents types de sel

Pour mieux choisir votre sel pour adoucisseur d'eau, voici pour comparer les caractéristiques ainsi que les avantages et inconvénients de chaque type de sel :

Comparatif des différents types de sel adoucisseur d'eau
Critères Sel gemme Sel solaire Sel évaporé
Pureté Environ 85 % Environ 90 % 95 à 99,9 %
Prix (pour 25 kg)* 15 à 30 € 20 à 60 € 50 à 125 €
Avantages
  • Le plus abordable
  • De bonne qualité
  • Adapté aux eaux moyennement dures
  • La meilleure qualité
  • Adapté aux eaux les plus dures
Inconvénients
  • Le moins qualitatif
  • Nécessite plus d'entretien
  • Plus cher que le sel gemme
  • Le plus cher

*Prix constatés sur les sites de différents marchands en mai 2023.

Quand remettre du sel dans son adoucisseur d'eau ?

Les signes indiquant qu'il est temps de remettre du sel

Lorsque l'adoucisseur d'eau manque de sel, la résine cesse simplement de se régénérer et l'eau n'est plus adoucie. Plusieurs signes peuvent indiquer que votre eau n'est plus adoucie, comme :

  • Des tâches blanchâtres sur la vaisselle ;
  • Un linge rêche ;
  • Une peau irritée après une douche ;
  • Des pannes de vos équipements électroménagers.

Ce sont en effet les conséquences d'une eau dure ou calcaire, qui peuvent vous indiquer que votre adoucisseur ne fonctionne pas comme il le faudrait.

Comment ajouter du sel dans son adoucisseur d'eau ?

Les modèles d'adoucisseurs les plus récents disposent d'une fonction qui vous avertit dès que le niveau de sel est trop bas. Mais au cas contraire, le seul moyen de s'assurer que l'adoucisseur contient une quantité suffisante de sel est de vérifier le niveau du bac régulièrement. En général, il est conseillé de remplir le bac à sel de l'adoucisseur tous les 2 à 3 mois au tiers de son volume. Évidemment, cette fréquence peut varier selon différents critères, comme :

  • La dureté de l'eau : la fréquence de régénération de la résine peut être affectée par la dureté de l'eau. Ainsi, dans les régions où est l'eau est très dure, il peut être intéressant de vérifier le niveau du bac de sel de l'adoucisseur d'eau plus souvent ;
  • L'utilisation de l'eau : logiquement, un foyer qui a une forte consommation d'eau devra aussi vérifier plus fréquemment le niveau du bac de sel ;
  • La taille du réservoir de saumure : un réservoir plus grand contient naturellement plus de sel, ce qui fait qu'il faut le remplir moins fréquemment.

Ci-dessous les étapes pour ajouter du sel dans son adoucisseur d'eau :

  1. Repérer le réservoir à saumure. Généralement, celui-ci est situé juste à côté du réservoir à résine ;
  2. Vérifier le niveau de sel en soulevant le couvercle du réservoir. Si le sel est au fond du bac, il est temps d'en rajouter ;
  3. Remplir le réservoir de sel au tiers de son volume. Attention, il est déconseillé de remplir le réservoir à son niveau maximal. Si le bac est trop rempli, le sel risque de former une couche dure et croûteuse, aussi appelée pont salin.

Niveau d'eau du bac sel de l'adoucisseur

Importance de surveiller le niveau d'eau dans le bac à sel

Il faut d'abord comprendre que le bac à sel des adoucisseurs contient normalement toujours de l'eau. En effet, les adoucisseurs ont besoin d'eau pour fonctionner, car le sel se dissout dans l'eau pour former la solution que l'on appelle saumure. C'est cette saumure qui est transférée dans le réservoir de résine pendant le cycle de régénération. En d'autres mots, un niveau d'eau insuffisant signifie que le sel ne peut pas entrer dans le réservoir de résine et l'adoucissement n'aura simplement pas lieu.

À l'inverse, un niveau d'eau trop élevé n'est pas non plus bon signe. Cela empêche l'adoucisseur de se recharger correctement. Cela peut aussi indiquer la présence de "mushing" de sel. Le mushing se caractérise par une épaisse couche de boue au fond du réservoir. Cette croûte bloque le puits de la saumure, ce qui a pour effet d'augmenter le niveau d'eau.

Vous l'aurez compris, surveiller le niveau d'eau est tout aussi important que surveiller le niveau de sel, pour assurer que l'adoucisseur d'eau remplit bien ses fonctions.

Comment vérifier le niveau d'eau et le maintenir ?

La quantité d'eau recommandée dépend du type et de la taille du bac à sel. Pour vérifier le niveau d'eau, il suffit d'ouvrir le réservoir à saumure. À savoir qu'il existe deux types de réservoirs à saumure :

  1. Le réservoir à saumure humide : il est installé sur la plupart des anciens systèmes d'adoucissement standard. Il doit stocker de l'eau 24 heures sur 24, d'une quantité généralement comprise entre 3 et 6 litres d'eau, ce qui représente entre 20 et 30 cm d'eau. Mais cette quantité dépend entièrement de la taille du réservoir ;
  2. Le réservoir à saumure sèche : malgré son nom, le réservoir à saumure sèche contient aussi de l'eau. La différence est que l'eau est évacuée du réservoir une fois que le cycle de régénération est terminé. La plupart des modèles récents sont équipés de ce type de réservoir, mais pour s'en assurer, fiez-vous au manuel d'utilisation.

Dans tous les cas, le meilleur moyen de maintenir le bon niveau d'eau est d'effectuer régulièrement l'entretien de son adoucisseur d'eau, en nettoyant notamment le réservoir. Cela permet d'éviter l'apparition de pont salin ou de mushing de sel qui pourrait impacter les cycles de régénération.

Mis à jour le