You are here

Actu

Carcassonne, débat autour de la DSP

A Carcassonne et dans l'Agglomération, c'est la Lyonnaise des Eaux qui gère le service de distribution d'eau potable en délégation de service public (DSP). Pour le Collectif du Carcassonnais pour une gestion publique de l'eau, il faudrait un retour à une gestion du service public de l'eau en régie. Pour le maire de Carcassonne, Eric Ménassi, la DSP est un mode de gestion raisonnable.

Vers une reconduction de la SAUR à Roquemaure

Du rififi à Roquemaure, où l'opposition conteste la volonté du Conseil Municipal de reconduire pour 4 ans la délégation de service public de la SAUR moyennant une augmentation du prix du mètre cube d'eau potable de 4,65%. Au fond, la commune a une exigence: se caler sur le rythme de contrats de DSP de la communauté d'agglomération du Grand Avignon (COGA) qu'elle intègre au 1er janvier 2017.

Pour le passage à une régie de l'eau à Maubeuge

Le collectif Maubeuge pour Tous se mobilise pour exiger un passage de la gestion de l'eau potable en régie dans la communauté d'agglomération Maubeuge Val de Sambre. Les bénéfices attendus sont une baisse des tarifs et une meilleure gestion de long terme du réseau. Le contrat actuel avec Eau et Force arrive à échéance en 2017 et l'agglo va devoir décider de le renouveler ou de reprendre la gestion en propre.

Calais: la fermeture partielle de Tioxide impacte le prix de l'eau

A Calais, l'usine Tioxide représentait 55% de la consommation d'eau de la ville! La fermeture partielle du site, qui a entraîné une baisse de 70% de sa consommation d'eau a un impact important sur l'équilibre financier du délégataire Eau et Force (Suez).

Augmentation du tarif de l'eau

Le prix du mètre cube d'eau va donc augmenter de 7 centimes HT a donc annoncé la municipalité, afin de soutenir le délégataire. Cela représente une contribution faible, autour de 2% d'augmentation, pour les Calaisiens.

Le SMEPS choisit Suez pour Méru et la vallée de l'Esches

Au terme de la procédure d'appel d'offre pour le choix du nouveau délégataire du service public de l'eau potable, le syndicat mixte d'eau potable des Sablons (SMEPS) a choisi de regrouper les deux anciens contrats de Veolia de Méru et de la Vallée de l'Esches en un seul. C'est le groupe Suez, anciennement Lyonnaise des Eaux, qui remporte le marché, avec à la clé d'importantes baisses de prix.

Tags: 

Petite histoire de la distribution de l'eau à Paris

Paris est aujourd'hui alimenté en eau par une régie municipale, la plus grosse de France: Eau de Paris. Cette entreprise, présidée par un élu du Conseil de Paris, offre aux Parisiens un service unique sur toute la capitale pour la distribution de l'eau. Le mode de gestion en régie permet un strict contrôle du prix de l'eau pour l'utilisateur final.

De l'affermage à la régie

Jusqu'en 2010, la distribution de l'eau à Paris était un marché que se partageaient les deux géants français de l'eau:

La gestion de l'eau de la COBAS par Veolia - Seebass ne fait pas l'unanimité

La Communauté d'Agglomération du Bassin d'Arcachon (COBAS), qui regroupe les communes d'Arcachon, de la Teste de Buch, de Gujan-Mestras et du Teich a délégué, en 2015, a gestion de son réeau d'eau potable à SEEBAS. Une association locale, Arc'Eau, critique le contrat en pointant divers sujets.